Le Guerrier de Sable, 5 Mondes T1, Mark et Alexis Siegel

5 Mondes T1 : Le guerrier de Sable, Ecrit par Mark Siegel et Alexis Siegel – Illustré par Xanthe Bouma, Matt Rockefeller et Boya SunEditions Gallimard BDDès 10 ans 19,90€

Après avoir suivi Emma au Manoir des fils d’Asmodeus, je vous propose de découvrir le tome 1 de la saga 5 Mondes. C’est la dernière trouvaille de Malo et il a adoré.

Synopsis

Oona Lee est l’apprentie danseuse de sable la plus maladroite de sa classe. Une vraie calamité en matière de magie. Alors que la guerre est sur le point d’éclater, elle apprend que les 5 Mondes qui forment son univers courent un grave danger. Le seul moyen de les sauver est de rallumer cinq phares antiques.

Une mission a priori impossible… pour qui ne s’appelle pas Oona Lee! Aidée d’un gamin des rues et d’un athlète superstar, la jeune magicienne va au devant de son destin. Ensemble, parviendront-ils à éviter le pire?

5 Mondes au bord de l’extinction

Bienvenue dans le Monde Mère : Mon Domani. Nous voici à Chrysalis, la capitale, la veille du jour des Phares. Nous rencontrons Oona Lee, une jeune apprentie danseuse des Sables maladroite et dévastée par la lettre de sa soeur Jessa qui lui demande de la rejoindre dès demain sur Lune Yatta…

C’est en tentant de rattraper son aniforme de sable que Oona découvre que les 5 Mondes sont en surchauffe et au bord de l’extinction. La Lune Yatta, Salassandra, Grimbo(e), Toki, Mon Domani… Chaque Monde possède un phare, légué par la Grande Reine disparue.

Le conseiller Plumb de Mon Domani tente de convaincre les autres représentants de la nécessité absolue de rallumer les phares. Malheureusement, personne n’est disposé à l’écouter. Tous crient à la manipulation et au complot. Les autres Mondes n’ont plus vraiment confiance en Mon Domani depuis que sa dernière élue, qui n’est d’autre que la grande soeur de Oona, s’est enfuie le jour de la cérémonie du phare…

Pourtant, notre apprentie danseuse reste persuadée que seule sa soeur Jessa est capable de rallumer les phares. La voici donc précipitée pour la rejoindre…

La chute du Château de Sable

Pour atteindre le vaisseau qui l’emmènera sur Lune Yatta, Oona traverse les bas quartiers de Mon Domani. Un bidonville où les habitants ne trouvent ni eau ni nourriture… Heureusement, un petit garçon : An Tzu, fait preuve de courage et d’audace pour réussir à trouver de quoi sauver les habitants.

Leurs routes vont se croiser dans de tristes circonstances. Les Toki ont attaqué les relais des réseaux rouge qui alimentent l’ensemble des vaisseaux de Mon Domani. Ceux-ci s’écrasent en plein match de starball ! L’aniforme d’Oona les sauvera, ainsi que la star locale Jax Amboy.

Les Barges à ordures des Tokis se dirigent dangereusement vers le Château de Sable…Ils ne sont pas censés être armés. Pourtant, ils attaquent le phare, détruisent le château, capturent les danseurs de Sable ainsi que leur nouvel élu Vector. A l’aide de leur armée d’ombres de sable, les Tokis se dirigent vers les fondations pour récupérer les os de la Grande Reine disparue.

Le trio, complètement improbable, nous entraine alors dans une véritable course contre la montre pour sauver la galaxie toute entière…

La légende du Simulacre

Grâce à la confiance et l’amitié d’un sève mêlée prénommé Rameau à l’égard d’An Tzu, ils embarquent tous trois sur la péniche de Bryacée. A bord, il va lui conter l’histoire de la « Dernière heure de la Reine » qui évoque la légende du Simulacre : un être maléfique.

On raconte alors qu’il s’est introduit et dissimulé au sein même de la communauté, créant ainsi une grande rébellion, qui a causé la perte de la Reine. Dans un dernier geste, cette dernière réussit à projeter son bras en plein coeur du Simulacre.

Ce dernier, propulsé loin de Mon Domani, finit par s’écraser dans une plaine de la Lune Toki... Et s’il était vaincu, son influence maléfique, elle, continua à contaminer les plantes, les oiseaux, les humains…

Le Guerrier de Sable

Aidés de ses nouveaux amis, Oona va comprendre petit à petit que son Sable est vivant et qu’il sait ce qu’il faut faire. Il ne serait pas nécessaire de le contrôler, mais de le laisser la guider. Elle est porteuse du Feu vivant et c’est la clé pour rallumer les phares et sauver la galaxie !

Oona sait déjà que sa pierre de Sable est particulière…Elle contient déjà 4 sables…Le sable Noir qui l’a infecté lors d’une malheureuse attaque, vient la compléter. C’est la combinaison des 5 sables qui crée le guerrier de sable !

Il faut maintenant échapper aux armées des ombres sables et rallumer le phare de Mon Domani. Malheureusement, notre jeune danseuse va découvrir que sa soeur Jessa tient un rôle déterminant dans cette guerre…

Une quête initiatique dans un univers vertigineux

WAOUH ! C’est réellement l’effet laissé par cette lecture ! Les auteurs nous offre une immersion dans un univers incroyablement riche. On découvre la grande diversité des peuples des Cinq Mondes : des humains à la peau bleue, des robots, des hommes-plantes, des androïdes, des sève-mêlées…

On apprend comment sont né les Cinq Mondes, les différents liens et discordes existants entres les peuples, les inégalités sociales et les préjugés qui envahissent la galaxie. La quête initiatique de nos trois jeunes héros met en lumière des réflexions profondes sur l’écologie, la discrimination et l’avenir de la Planète.

Des graphismes à couper le souffle

Les illustrations sont tout simplement magnifiques et ne peuvent pas laisser indifférent. On s’attache très vite aux personnages, particulièrement à Oona, qui est loin des clichés des héroïnes habituelles ! Elle est mignonne, tout en rondeur, plutôt maladroite et elle manque de confiance en elle.

An-Tzu est également très touchant. Issu des bidonvilles, il met toute son audace au service des autres. Il est capable de se sortir de n’importe quelle situation…Et s’il semble condamné à disparaitre petit à petit, je croise les doigts pour qu’il guérisse très vite.

Les mouvements des personnages, et particulièrement du guerrier de sable sont absolument magiques !

Avec ses 253 pages, ce premier tome est conseillé à partir de 10 ans, mais Malo qui en a à peine 7, l’a dévoré et a vraiment accroché ! L’histoire est partagée en 11 chapitres, ce qui permet aux plus jeunes de faire des pauses régulièrement. C’est une grande aventure, pleines de rebondissements, à dimension écologique. Entre science-fiction et magie.

Enfin, bref, on plonge avec énormément de plaisir dans les profondeurs de cette fantastique quête initiatique aux valeurs écologiques et humaines extrêmement qualitatives. Je vous le recommande chaudement et je file dévorer le tome 2.

« C’est vraiment super bien ! C’est très émouvant. J’adore parce que ça mêle magie et aventure. L’histoire est vraiment intéressante et surtout originale. »

S

« ça m’a beaucoup touché. Les illustrations sont trop belles et il y a pleins de rebondissements »

M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.