Lightfall, La dernière flamme, Tim Probert

Lightgfall : La dernière flamme, écrit et illustré par Tim Probert Editions Gallimard BDDès 9 ans 19,90€

Après Anatole Latuile, restons dans l’univers de la bande dessinée avec un de mes derniers coup de cœur : Lightfall.

Lightfall : Une magnifique quête haletante

Dans le monde d’Irpa, Béa vit avec son grand-père, un Cochon-Sorcier fabricant de potions et gardien de la Flamme éternelle et son chat Nimm. Ils vivent dans une jolie maison au milieu de la forêt. Alfirid l’a adoptée après la disparition de ses parents et Béa l’aide à tenir sa boutique de potions. En effet, le sorcier souffre de pertes de mémoire.

Un matin, Béa est missionnée pour chercher les ingrédients nécessaires à la réalision de l’Elexir de Vitalescence de Mlle Obelarbre. Alfirid lui confie alors la fiole de la flamme éternelle. En grimpant en haut d’un arbre pour cueillir la sauge-mousse, une branche casse et Béa manque de tomber. Heureusement Cadwallader, le dernier Galdurien la rattrape. Il cherche justement le cochon-sorcier pour traduire un parchemin.

Ils se mettent alors en route direction la boutique de potions. Malheureusement, Béa se rend vite compte que quelque chose est anormal ! Sparky, le lama, n’est plus là et son grand-père a disparu ! L’angoisse envahit Béa tandis que Cad découvre le mot laissé par Alfirid…

Il est parti précipitamment pour aller vérifier le Sceau du Dormeur sans Repos. Il met en garde Béa : elle ne doit pas le suivre et doit veiller sur la fiole de la flamme éternelle. Béa est en proie à une terrible crise d’angoisse. Elle sait qu’il risque d’oublier la raison de son départ et de ne plus se rappeler le chemin du retour…

Cad, enthousiaste et volontaire, s’empresse de proposer à Béa de partir à la recherche de son grand-père. Il est inconcevable pour lui de la laisser seule, en proie à son anxiété. C’est ici que débute une quête initiatique lumineuse et fantastique !

« Mieux vaut marcher avec un ami dans l’obscurité que seul dans la lumière. »Helen Keller

Un coup de cœur incroyable

Lightfall est réellement un énorme coup de cœur. J’ai eu le coup de foudre dès la couverture. Les illustrations sont sublimes ( les paysages sont époustouflants ! ) et l’histoire est autant prenante qu’émouvante.

L’amitié indéfectible qui lie Béa, une jeune fille angoissée un brin défaitiste et Cad, un Galdurien optimiste et enthousiaste fonctionne à merveille et leur permettra de survivre à bien des obstacles ! En effet, leur quête ne sera pas de tout repos. Ils vont devoir affronter des créatures fantastiques comme un crabe géant, un rat voleur, des démons Tikarri…

Béa, épaulée par Cad, va apprendre à vaincre ses peurs et son anxiété maladive. Elle va petit à petit prendre confiance en elle et en son ami Galdurien...

Tim Probert nous offre ici plus de 250 pages d’aventures, d’amitié, de paysages époustouflants et de créatures fantastiques. La lecture plait autant aux adultes qu’aux enfants. Mon coup de cœur est largement partagé par Stella et Malo. On attend impatiemment le tome 2 !!

 « J’ai adoré ! C’est tout ce que j’aime : des personnages attachants, une disparition, des créatures fantastiques, des rebondissements… C’est drôle et triste en même temps. »

S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.