Icare, comme un oiseau, Clémentine Beauvais

Collection Mythologie et Compagnie : Icare, Comme un oiseau, écrit par Clémentine Beauvais et illustré par Sébastien PelonEditions NathanDès 7 ans6,20€ .

A la maison, les enfants sont légèrement accrocs à la mythologie. La collection Mythologie et compagnie est une valeur sûre pour les plus jeunes lecteurs. Après Pégase, Orphée, Hélène ou plus dernièrement Zeus, je vous propose de découvrir l’histoire d’Icare.

L’histoire

L’inventeur Dédale a été jeté en prison par le roi de Crète : il est enfermé dans son propre labyrinthe, avec son jeune fils Icare. Pour s’échapper, Dédale a l’idée de fabriquer des ailes, comme celles des oiseaux, avec de la cire, des branches et des plumes. Et ça marche ! Ils parviennent à s’envoler. Mais Icare, grisé, s’approche beaucoup trop près du soleil…

La mythologie a portée des plus jeunes

Ce petit roman d’une quarantaine de pages contient 5 chapitres. Ils sont assez courts et parsemés de jolies illustrations couleurs. Cela permet aux plus jeunes lecteurs, dès 7 ans, de découvrir la Mythologie facilement.

On retrouve ici Dédale, l’architecte du célèbre labyrinthe, construit à la demande du roi de Crète Minos, pour enfermer le Minotaure (Né des amours de Pasiphaé (épouse du roi Minos) et d’un taureau blanc offert à Minos par Poséidon). Minos rend Dédale responsable de la fuite de sa fille Ariane (Elle est tombée amoureuse de Thésée et l’a aidé à sortir vivant et victorieux du labyrinthe contre la promesse d’un mariage).

Il décide donc de l’enfermer, lui et son jeune fils Icare, dans son propre labyrinthe, sans pelote de laine évidemment… Mais c’est sans compter sur l’ingéniosité de l’architecte ! Dédale est plein de ressources. Il a l’idée de fabriquer des ailes comme les oiseaux, afin de pouvoir s’échapper en volant. Il suffit pour cela de quelques branches, de plumes et de cire.

Dans le ciel, Icare se sent libre et heureux. Il en profite pleinement : il vole comme une hirondelle… Il est indéniablement attiré par le soleil et sa beauté. Malheureusement, il n’écoute pas les avertissements de son père qui l’avertit sans relâche du danger. La chaleur du soleil fait fondre la cire et les plumes tombent les unes après les autres…

« C’est un des épisodes de la Mythologie que je préfère ! Dédale est super ingénieux mais Icare se laisse déborder par la liberté. C’est un peu triste parce qu’il ne peut pas sauver son fils. » M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.