Chevalière : En garde, dictionnaire ! Nadège Michelotto et Maud Begon

Chevalière : En garde, dictionnaire ! Ecrit par Nadège Michelotto et illustré par Maud Begon- Editions Casterman– Dès 5 ans-13,90€.

Aujourd’hui, découvrez un album féministe haut en couleurs qui s’attaque aux absurdités de la langue française !

Le carnaval de l’école

Lily Désiguière n’a pas froid aux yeux : elle vient au carnaval de son école déguisée en «chevalière». Et quand ces copains et sa maitresse lui disent que les chevalières n’existent pas (ou que ce sont des bagues), alors elle entre en croisade contre le dictionnaire !

Une croisade contagieuse

Armée d’une feuille et d’un stylo, elle décide de faire remonter cette injustice au Dictionnaire Lafrousse. Malheureusement, le retour n’est pas celui qu’elle espérée… Impossible de rajouter le terme  « chevalière », car il n’aurait aucun fondement historique…

Lily est folle de rage. Elle décide, en représailles, de leur envoyer chaque jour une page de dictionnaire qui contient un mot masculin sans équivalent féminin. Mais pas que ! Il y a aussi des mots féminins qui mériteraient une version masculine ! Son copain Gabin aimerait bien être  « un » fée et Max  « un »majorette !

La révolution

Le jour où Lily reçoit un nouveau dictionnaire, sans que le terme  « chevalière » y soit intégré, elle décide d’écrire son propre dictionnaire ! Et toute l’école s’y met ! C’est un peu la Révolution, les élèves manifestent et jettent leurs vieux dictionnaires. Le phénomène s’étend avec internet…

C’est bientôt des milliers de lettres de mécontentement que reçoivent les éditeurs et les éditrices des dictionnaires ! Ils n’ont d’autres choix que d’accepter de créer de nouveaux dictionnaires plus égalitaires et inclusifs !

Un album féministe haut en couleurs

Cet album est une pépite, pleine de pep’s et de couleurs. Il s’attaque avec humour aux absurdités de la langue française. Qui n’a jamais râlé devant des termes masculins sans équivalence féminine , ou inversement ?!

On adore le personnage de Lily. Elle a du caractère et du vocabulaire ! Elle ne se laisse pas faire et ne se laisse pas abattre. C’est un bel exemple pour nos enfants.

C’est l’album idéal pour aborder l’égalité fille/garçon avec les plus jeunes enfants, dès 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.