La révolte, Eduarda Lima

La révolte, Ecrit et illustré par Eduarda Lima Editions La joie de lireDès 5 ans14,50€

Après avoir découvert Elles et ses nombreuses personnalités, j’aimerai vous proposer un album percutant et saisissant : La révolte.

Une révolte silencieuse

Un jour, un oiseau a arrêté de chanter. Tous les oiseaux l’ont imité. A leur tour, les chats arrêtent de miauler et les chiens d’aboyer. Les insectes ne bourdonnent plus, les poules ne gloussent plus et les vaches refusent de donner leur lait. Les animaux au zoo tournent le dos, les loups ne hurlent plus et les pingouins ne marchent plus. Les animaux ont dit stop, les journaux disent qu’ils ont fait un pacte.

Très vite, les enfants les soutiennent et se révoltent. Ils cessent de jouer et refusent d’aller à l’école. Petit à petit, le monde tout entier n’est plus que silence. Un silence pesant à la mesure de l’asphyxie causée par la pollution courant de notre mode de vie.

Un long cri silencieux pour dire STOP

Cet album est saisissant ! Une beauté brutale avec ses trois couleurs. Des mots courts mais percutants. L’autrice aurait presque pu s’en passer tant les illustrations sont justes et frappantes. L’écologie et le bien-être animal sont des thématiques absolument indispensables en littérature jeunesse. Il faut sensibiliser les nouvelles générations, et par la même occasion, les anciennes ( parents, grand-parents…) !

Pendant trop longtemps les humains ont balancé leurs déchets dans la nature (ou pire encore enterré), maltraiter les animaux pour se nourrir, déforester pour faire du profit… Aujourd’hui, plus que jamais, il faut essayer de corriger le tir. De modifier nos habitudes, de recycler proprement, de consommer et de travailler de manière plus éthique et plus respectueuse de la vie et de la nature.

Les enfants sont extrêmement sensibles à cette problématique et réussissent même à faire évoluer les mauvaises habitudes de leur entourage.

Ici, l’autrice dénonce avec force la pollution, l’exploitation animale et le pillage de la nature. Ce long cri silencieux nous blesse les oreilles et nous brule les yeux. Le cri au bord des lèvres, la vie au bord de la Terre… Cet album mérite d’être en bonne place dans les bibliothèques, dans les écoles et dans les maisons. La prise de conscience doit être collective !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.