Elles T1 : La nouvelle(s)

Elles T1 : La nouvelle(s), écrit par Kid Toussaint et illustré par Aveline Stokart Editions Le LombardDès 10 ans12,45€

Après avoir découvert la BD Chihuahua pour les plus jeunes lecteurs, je vous propose de découvrir le premier tome d’une BD parfaite pour les adolescents : Elles.

Elle, une fille presque comme tout le monde

Jeune fille sympathique et pétillante, Elle, s’intègre très vite dans une joyeuse bande d’amis dès son arrivée au Collège Mercury. Il y a Line (Linotte), toujours dans la lune, Otis qui trouve toute les filles jolies, Maëlys toujours prête à tout pour ses amis et Farid.

Entre premiers émois, chamailleries et jalousies, la vie des collégiens n’est pas de tout repos. Très vite, ses amis vont découvrir différents aspects de la personnalité de Elle. Qui est-elle vraiment ?

Les remous de l’adolescence

Dès la couverture ça a été le coup de foudre ! Stella l’a embarqué directement à la librairie. Il faut dire que l’illustration de couverture est vraiment sublime ! Cette BD c’est finalement, une très belle illustration des remous de l’adolescence. Le début reprend la vie quotidienne et plutôt banale d’une bande de collégiens : cours, amitié, premiers émois, chamailleries, jalousies, conflits familiaux…

C’est lorsque deux pestes : Safia et Cléa, s’en prennent à Line pendant le cours de sport, qu’Elle va subitement montrer une personnalité différente. Ce changement est caractérisé visuellement avec un changement de couleur de cheveux (simple mais percutant). Elle devient donc subitement agressive et combative (blonde). Ses copains s’aperçoivent rapidement que quelque chose cloche : en plein exposé, Elle passe du mode combattive à une timidité maladive (brune). Lors d’une sortie scolaire, elle va osciller entre blagueuse invétérée et muette sur la défensive… Bref, c’est un peu les montagnes russes !

Elle s’est déjà faite virée de son ancien établissement à cause de tous ses sauts d’humeurs incontrôlés… Heureusement, Elle, peut compter sur ses amis et particulièrement sur Maëlys pour réussir à déterminer qui elle est, d’où elle vient et pourquoi ce photographe la suit à la trace.

Direction Baieville pour mener l’enquête et tenter de retrouver le gynécologue qui a accouché sa mère : le Dr Vincent ! La-bas, plusieurs surprises l’attende…Mais je n’en dit pas plus, je ne veux pas vous spoiler !

Kid Toussaint aborde donc ici les difficultés si particulières de l’adolescence. Ces sauts d’humeurs sont merveilleusement représenté par le graphisme numérique d’Aveline Stokart. Les personnages sont attachants et les différentes expressions et émotions, parfaitement représentées.

Un coup de coeur unanime

Si la BD contient 96 pages, on reste légèrement sur notre faim, en tout cas pour ce qui est du texte. Les illustrations compensent largement et permettent de nous faire passer un très très beau moment de lecture. Les enfants ont littéralement adoré ! Ils l’ont lu et relu. Ils sont capables de la réciter de mémoire, c’est pour dire leur engouement ! Et je partage leur coup de coeur.

Je trouve intéressant d’aborder cette période complexe de cette manière là. Cela permet d’engager le dialogue avec nos pré-ados. Bref, je ne sais pas vous mais , nous, nous avons hâte de découvrir la suite.

« J’ai vraiment aimé cette BD parce qu’elle parle de l’adolescence…C’est drôle et triste en même temps et les dessins sont trop beaux »

S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.