Des enquêtes au poil : Poissons d’avril

Des enquêtes au poil : Poissons d’avril, écrit par Anne-Marie Desplat-Duc et Anne Dumergue -Illustré par Fabien öckto LambertEditions FlammarionDès 6 ans5,60€

Après la révolte silencieuse, je vous propose de découvrir le dernier tome de la série : Des enquêtes au poil. Retrouvez mon article précédent en cliquant sur ce lien.

Une enquête à Crotte-Sur-Mer

Le matin du 1er avril commence plutôt mal pour l’inspecteur OsloRex lui joue des mauvais tours : soulever le tapis pour qu’il trébuche, déposer au sol des fourmis dont il a horreur, lui servir un jus de viande alors qu’il est végétarien… Et en plus de tout cela, il tente de le doubler sur l’enquête de l’étang !

Sur place, les inspecteurs constatent les dégâts : l’étang est presque à sec ! Les poissons et les têtards sont en danger, bientôt ils ne pourront plus respirer ! Et si Rex trouve vite le coupable idéal, les apparences sont parfois trompeuses !

Heureusement, Miss-Kiss et l’inspecteur Oslo observent la scène de loin et entendent un joyeux chahut. Curieux, ils s’approchent et résolvent rapidement l’énigme de l’étang asséché. Je n’en dirait pas plus pour ne pas vous spoiler.

Première lecture pour enquêteurs en herbe

Cette petite enquête conviendra aux jeunes lecteurs (avec ou sans aide), dès 6 ans. Tout a été pensé pour favoriser le confort de lecture et la compréhension. L’histoire, d’une trentaine de pages, contient 3 chapitres. A chaque fois, un petit résumé en une phrase ou deux pour ne pas perdre le fil.

Les textes sont courts et écrits relativement gros. Les illustrations de Fabien öckto Lambert sont nombreuses et hautes en couleurs. Les personnages sont super attachants et on adore leurs expressions exacerbées.

Comme dans l’enquête précédente, il n’y a pas de vrai méchant. La solution de l’énigme est bien trouvée et mignonne à souhait. De quoi faire rire les plus jeunes et faire grandir leur goût pour la lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.