Gardiens des cités perdues T.1, Shannon Messenger

Gardiens des cités perdues T.1, écrit par Shannon Messenger – Illustration de couverture par Jason Chan Éditions PKJ – Dès 10 ans – 7,95€

Aujourd’hui, j’aimerai vous présenter le tome 1 d’une série de romans fantastique incroyables : Gardiens des Cités Perdues. Ma fille a découvert ce livre en fouinant dans les rayons de la librairie. Après avoir dévoré la saga Harry Potter, elle cherchait une série fantastique digne de ce nom.

L’histoire atypique de Sophie Foster

Sophie Foster est une jeune pré-adolescente âgée de 12 ans, scolarisée en classe de Terminale. Surdouée, atypique et dotée d’une mémoire photographique, elle entend les pensées des gens qui l’entoure depuis qu’elle a 5 ans !

Un jour, lors d’une sortie scolaire au musée d’Histoire Naturelle, un étrange garçon l’aborde. A cet instant, tout ce qu’elle connaissait de la vie s’écroule. Il lui apprend qu’elle n’est pas humaine, mais Elfe, et que sa vie n’est pas ici, mais dans un autre monde où vivent ses congénères.

De retour parmi les siens, Sophie commence une nouvelle vie surprenante et particulièrement difficile…Très vite elle va se faire de nouveaux amis, mais aussi des ennemis très dangereux.

Elle va devoir faire face à de nombreux obstacles et relever beaucoup de défis… Tout en tentant de trouver des réponses aux questions qui l’obsèdent : Qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ? Qui sont ces parents biologiques ? Pourquoi est elle dôtée de ces capacités incroyables ?

Des aventures palpitantes

Une fois le livre commencé, impossible de le refermer. L’autrice nous plonge dans un monde fantastique incroyable. On s’attache très vite aux personnages.

Sophie est une jeune fille douée, sensible, maladroite aussi. On suit ses débuts dans ce nouveau monde où tout lui est inconnu. Elle qui était toujours la première de sa classe se retrouve à devoir travailler plus que les autres pour combler ses lacunes. Seule, sans repères, entourée d’inconnus, elle se retrouve projetée dans un univers qui est à des années lumières de l’existence qu’elle a menée pendant 12 ans.

En effet, elle bascule du monde des humains au monde des elfes, doit intégrer une nouvelle école aux enseignements particuliers (l’élémentalisme, l’alchimisme, l’étude multi-espèces ou encore l’instillation) et partir en quête de sa véritable identité. Ça vous rappelle vaguement quelqu’un ? Je vous rassure, les liens avec notre petit sorcier à lunette préféré s’arrêtent à la construction d’un univers incroyablement riche et fantastique.

Un monde qui s’ouvre à nous

On se représente très facilement les lieux, les personnages, les paysages. Les descriptions de l’autrice sont riches et détaillées. Au fil des mots c’est tout un univers qui se dessine dans notre tête. J’adore ça ! C’est tout un monde qui s’offre à nous, on découvre une architecture particulière, des coutumes, des lois parfois arbitraires, un vocabulaire spécifique, des créatures fantastiques ou mythiques.

Les rebondissements sont nombreux et les émotions sont exacerbées. On rit, on frissonne, on pleure aussi ! Les 493 pages défilent sans que l’on s’en rende compte !

Heureusement, les tomes suivants sont déjà publiés (jusqu’au 8.5 !) Je ne sais pas vous, mais l’attente de la suite d’un roman (ou d’une série) me rend complètement dingue.

📍Existe en grand format aux Éditions Lumen. Magnifique édition mais c’est plus lourd dans le cartable, rire! (560gr contre 300gr en format poche)📍

« C’est ma série coup de cœur préférée après Harry Potter !! J’ai dévoré le tome 1 en quelques jours ! L’intrigue, les personnages, la magie, les créatures fantastiques… Tout est incroyable. »

S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.