Sorceline T2 : La fille qui aimait les animonstres

Sorceline T2 : La fille qui aimait les animonstres, écrit par Sylvia Douyé et illustré par Paola AntistaEditions Vents d’Ouest- Dès 7 ans- 10,95€

Aujourd’hui, découvrez le tome 2 de Sorceline. (Retrouvez mon article sur le tome 1 ici)

L’histoire

Les élèves poursuivent leur stage de fantasticologie chez le professeur Archibald Balzar, sur l’île de Vorn. Mais Sorceline est rongée par la culpabilité. En effet, comme elle pense être responsable des disparitions de ses camarades, elle peine à se concentrer en classe et perd toutes ses capacités.

Il lui est alors de plus en plus difficile de cacher ses états d’âme surtout face à Alcide qui est un peu trop prévenant, Willa, trop curieuse, ou Mérode… décidément très étrange. Pourtant Sorceline n’est pas la seule à faire des cachotteries. Et d’ailleurs quand sonnera l’heure des révélations, personne ne sera épargné par la stupéfaction !

Une quête mystérieuse

Nous retrouvons avec plaisir Sorceline et ses amis sur l’Île de Vorn. Le petit groupe d’apprentis fantasticologues doit faire face aux nombreuses disparitions survenues dans le tome 1. Tara, Arlène, Madame S. , une fadette… Toutes ont été métamorphosées en statues de verre ! Les stagiaires, aidés par Archibald Balzar, cherchent un remède.

Sorceline est persuadée d’être l’unique responsable. En proie à la culpabilité, elle va enquêter sur elle-même afin de trouver quelle sorte de créature elle est vraiment… Mais elle n’est pas la seule à garder un secret !

Au fil des planches, la dynamique du groupe évolue…Mérode, le mystérieux, est au courant de la malédiction de Sorceline tandis qu’ Alcide est complètement tombé sous son charme et se révèle être très jaloux du beau ténébreux. Au milieu du triangle amoureux, la pauvre Willa tente d’apaiser les querelles et les conflits…

Le responsable des disparitions évolue-t-il au sein du groupe ?!

Un univers foisonnant

L’atout indiscutable de cette BD reste les illustrations de Paola Antista. L’univers graphique est magnifique. Chaque élément possède une véritable identité, que ce soit la faune ou la flore ! On s’immerge complètement dans cet univers captivant légèrement inquiétant sur les bords.

Son imagination est foisonnante et les détails sont nombreux. On peut passer un long moment à observer les planches. On adore vraiment cette ambiance mystérieuse empreinte de magie et de poésie.

Côté scénario, on retrouve des thématiques qui résonneront chez nos pré-ados l’amitié, la jalousie, l’amour, la compétition, la quête d’identité… Si votre enfant aime les univers mystérieux et magique, alors la saga Sorceline est faite pour lui ! Stella a adoré et a d’ores et déjà dévoré le tome 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.