Sorceline T1 : Un jour, je serai fantasticologue !

Sorceline T1 : Un jour, je serai fantasticologue ! Ecrit par Sylvia Douyé et illustré par Paola AntistaÉditions Glénat. Dès 7 ans – 10,95€

Pour rester dans l’univers Fantastique, après Moün dresseuse de dragons pour les plus jeunes ou Gardiens des cités perdues pour les plus grands… Je vous propose de découvrir le premier tome de la bd Sorceline. Cette BD nous fait de l’œil depuis sa sortie (sa couverture est juste incroyable !).

L’histoire

Sorceline est une jeune fille passionnée par les animaux mythiques et légendaires. Elle vient juste d’arriver sur l’Ile de Vorn pour effectuer un stage d’été en cryptozoologie avec le célèbre Archibald Balzar. Analyses de comportements, soins magiques ou dressage sont au programme. Mais les places sont chères et la compétition rude pour obtenir l’unique place d’assistant ! La jeune fille va devoir apprendre à mieux connaître ses nouveaux camarades. Certains deviendront ses amis ; d’autres, ses rivaux.

Dès le premier jour, les apprentis fantasticologue sont confrontés à une urgence : une gorgone git sur le sol, inconsciente. A cela va s’ajouter des disparitions inquiétantes et des fadettes transformée en zombies..Sorceline va mener l’enquête avec l’aide de ses camarades… Mais ses recherches vont finalement l’amener à s’interroger sur ses propres origines. Qui est-elle vraiment ?

Une atmosphère mystérieuse

Dès la première planche, on plonge dans un univers quelque peu sombre et mystérieux. Sorceline se rend au manoir d’Archibald Balzar sur l’Ile de Vorn pour étudier la cryptozoologie. Elle va donc apprendre la science des animaux mythiques et légendaires avec 5 autres adolescents.

On s’attache immédiatement au personnage. En effet, le premier jour, elle arrive en retard parceque la créature fantastique qui lui servait de taxi se fait dévorer et elle semble avoir un talent certain pour reconnaître et soigner les cryptides.

Les illustrations de Paola Antista sont juste incroyables. Quelques petits détails nous font parfois penser à Poudlard (l’uniforme bordeaux, les scènes dans la forêt…). Beaucoup de planches se déroulent la nuit, la palette de couleur alterne entre ombres et lumières. On en prend pleins les yeux.

Des créatures incroyables

Si votre enfant aime les créatures fantastiques alors il sera comblé : entre une gorgone, une vampire, des fadettes zombies, des licornes ou encore des caladrius… La diversité d’espèces et la qualité du graphisme sont juste fantastiques.

Les actions s’enchainent rapidement (un peu trop parfois, on aurait envie que l’autrice prenne plus son temps et développe un peu plus). On ne s’ennuie pas une seule seconde ! On retrouve des thématiques qui résonneront chez nos pré-ados : l’amitié, la jalousie, l’amour, la compétition… En parallèle s’ajoute une véritable enquête avec son lot de disparition inquiétante, de créatures fantastiques atteintes d’un mal étrange, de soupçons et de remise en question.

J’ai vraiment apprécié la petite morale sur l’importance et l’impact des mots. En effet, Sorceline est une jeune fille qui ne manque pas de caractère et ses mots dépassent parfois sa pensée. Cela aura des conséquences qui la pousseront à se remettre en question.

« Sorceline est incroyable ! Les dessins sont magnifiques et j’ai bien aimé l’enquête… J’ai trop hâte de lire la suite parce qu’on reste un peu sur notre faim. »

S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.