Département des Kauchemars : Studio 66

Département des Kauchemars : Studio 66, écrit par Yves Abours et illustré par Miss PatyEditions Nathan

Après avoir chassé le vampire avec Margot et Tristan, continuons dans nos lectures spéciales Halloween, avec le premier tome de la collection Département des Kauchemars : Studio 66.

Un univers fantastique

L’auteur rend accessible aux plus jeunes lecteurs (dès 8 ans) un univers fantastique riche en rebondissements. On rencontre la famille Roupillon, chez qui, comme le suggère son nom, le sommeil est sacré. Le père, croque-mort de profession, n’a qu’un seul but : se coucher tôt ! La mère, anesthésiste, dort ainsi plus de 18 heures par jour. Nico, fils prodige, réussit déjà, à 10 ans, à dormir 15 heures par jour ! Bref… La vie parfaite dans les bras de Morphée. Seulement voilà…Un jour, deux chauves souris apportent une étrange lettre... Le département des Kauchemars ont détecté une importante anomalie ! En effet, Nico n’a jamais fait de cauchemars !

Or, selon l’article n°1 du Code kauchemardesque, « tout enfant doit avoir fait au moins cent cauchemars avant ses 11 ans, sous peine d’être privé de lit ad vitam aeternam ».

Département des kauchemars, Studio 66. Yves Abours – Editions Nathan

Ses parents n’ont pas le choix : ils doivent l’envoyer en stage au Studio 66 – Département des Kauchemars, dirigé par l’effrayant Nimonde Berzard… 

Dédramatiser les cauchemars

Nous accompagnons Nico dans sa découverte du monde étrange des kauchemars. Il découvre toute l’organisation du studio 66, spécialisé dans le tournage de cauchemars. Les acteurs : monstres ou enfants, les souffleurs qui les envoient vers les enfants chaque nuit. Bref, l’auteur dédramatise la situation et permet aux jeunes lecteurs de prendre du recul sur leurs propres cauchemars ou terreurs nocturnes.

« C’était cool, j’ai bien aimé ! C’est trop bizarre que Nico ait jamais fait de cauchemars. Ça se lit vite et c’est rigolo, même si certains moments font vraiment peur! »

Malo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.