On nous appelait les mouches, Davide Cali

On nous appelait les mouches, écrit par Davide Cali et illustré par Maurizio A.C QuarelloEditions Sarbacane Dès 8 ans – 15,90€

Aujourd’hui, je vous propose un très bel album : On nous appelait les mouches.

Un certain futur, pas si lointain peut-être

Dans cet album, le monde civilisé n’existe plus. Un éclair bleu a anéanti la Terre en une dizaine de secondes à peine. Des enfants survivent sur des montagnes de déchets, qu’ils trient inlassablement pour revendre aux plus grands et obtenir leur « salaire » : de l’eau et une petite portion de nourriture… On les appelle les mouches.

Parmis eux, une petite bande, à laquelle appartient Lizzy. C’est elle qui nous raconte comment, un jour, l’un d’eux : Poubelle, trouve un drôle d’objet. Un objet inconnu, qui apparement n’a aucune utilité…

Pourtant, convaincu de sa valeur, les enfants partent pour Grand Bazar, la ville au-delà du désert, afin d’en savoir un peu plus et qui sait…d’en tirer un bon prix.

Ce long voyage sera éprouvant. On découvrira que dans ce futur apocalyptique, les travers de l’Homme sont toujours là : esclavage, discriminations, malhonnêteté

Les enfants vont faire des rencontres qui vont bouleverser l’équilibre de la troupe. Ils vont découvrir la valeur inestimable de cet étrange objet…qui leur offrira bien plus qu’une montagnes de rations : le rêve, la poésie, l’espoir !

Finalement, Poubelle deviendra le chef et beaucoup de choses vont changer !

Une grande aventure dystopique à hauteur d’enfant !

Cet album est une vraie pépite. Une grande aventure post apocalyptique à hauteur d’enfant. Le récit nous plonge dans une Terre recouverte de poussière. Les illustrations de Maurizio Quarello sont somptueuses, l’univers est incroyable : les paysages, les plantes, l’architecture, les personnages… L’ensemble est incroyablement juste. On ressent ses différentes inspirations. Plusieurs pages m’ont faite penser à la planète Tatooine dans Star Wars.

Le récit est haletant…On vit avec « les mouches » leurs désillusions, les injustices, leurs inquiétudes, leurs espoirs aussi. Ça nous prend aux tripes si je puis dire. Cet album m’a énormément touchée. Les mots au bord du cœur, vraiment. Je vous le recommande. C’est un album à avoir absolument dans sa bibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.