Souris, Maman ! Emilie Chazerand et Joëlle Dreidemy

Souris, Maman ! Ecrit par Emilie Chazerand et illustré par Joëlle DreidemyEditions Sarbacane – Romans Pépix -Dès 8 ans – 10,90€

Aujourd’hui, c’est une joie de vous faire découvrir un roman tendrement hilarant signé du duo Chaz & Dreid : Souris, Maman !

Une bulle farfeloufoque

Au 12 de l’impasse de la Poule-Qui-N’a-Qu’une-Patte, dans une petite maison rose, biscornue et penchée, vit la famille Grenadine. Gina, la maman et Michel, son petit garçon adoré. Ces deux là ne font rien l’un sans l’autre. La preuve : Michel n’est jamais allé à l’école !

Chez eux, tout est un brin loufoque, rigolo, bizarroïde… Le vendredi est un « Tendredi », le mardi est un « marre di» le jour où on a le droit de râler et d’être de mauvaise humeur, le poisson rouge Irma est médium… bref, tout est complètement « Funtastique » !

Gina est costumière. C’est son « travail officiel »: imaginer les déguisements les plus dingues possibles ! Officieusement elle apprend tout ce qu’il y a à apprendre à son Michérubin.

Mais tout cela va changer, car Michel l’a décidé : le moment d’explorer le monde est arrivé ! Il veut aller à l’école et se faire des copains, des vrais ! D’ailleurs il en a repéré une très jolie, au 12 824 rue de la Tortue-à-plumes.

Sans perdre une seconde, il emmène sa maman (qui traine des pieds) devant le portail arc-en-ciel.

Après quelques minutes (une éternité pour Gina), il fait connaissance avec Mademoiselle Babette Babelutte, sa future maitresse de CM2. Joviale et grâcieuse, elle porte des baskets dinosaures (comme Michel) et possède même un nom Chippewa : « Petite Loutre Évaporée » ! Bref, carton plein pour Michel, qui n’a qu’une seule envie ; faire enfin sa rentrée dans ce nouveau monde qui s’ouvre à lui.

Le voilà, prêt à « se conformer ».

La prophétie de Nostradamus

Si son Michérubin se réjouit d’avance à l’approche du grand jour, Gina, elle, espère bien le faire changer d’avis ! Elle est prête à tout pour cela… Même à effectuer un affreux sabotage la veille de la rentrée !

Malheureusement pour elle, rien ne semble pouvoir arrêter notre jeune ami. Il est prêt, habillé comme un playmobil, coiffé la raie au milieu, cartable sur le dos, attablé pour le petit déjeuner. Il veut même y aller tout seul !

Sauf que sa maman,elle, n’a aucune envie de le quitter ! Elle voudrait rester avec Michel pour toujours, le suivre partout, tout le temps…

Si pour Michel, ce Fun-Di de rentrée tenait toutes ses promesses, pour Gina c’était carrément l’inverse… Elle a eu une très mauvaise idée (qui partait pourtant d’une bonne intention : prouver à son petit garçon et à tout les autres à quel point elle été incroyable!)…

Une idée que son Michoco n’était pas prêt d’oublier, une idée qu’il n’était pas prêt de pardonner…

Si seulement elle pouvait rapetisser… Devenir assez petite pour pouvoir se faufiler sous la porte de la chambre de Michel et le retrouver où qu’il aille. Elle se glisserait dans sa poche, ou dans son cartable, sans qu’il s’en aperçoive !

Rhâââ, comme elle voudrait être une petite souris… Attention…Parfois il suffit qu’une larme tombe dans un pot de confiture pour qu’un voeux se réalise…

Objectif : redevenir Gina Grenadine

Une grande aventure, pleine de danger attend notre petite maman-souris préférée. Sa mission : redevenir Gina Grenadine, mère zinzin et créatrice de génie ! Et pour cela, elle va avoir besoin de l’aide de Michel, et de ses nouveaux copains !

Les obstacles seront nombreux et dangereux… Entre le chat « Mort-aux-rats », le gros rat loubard, le chercheur d’un groupe pharmaceutique… Il faudra bien du courage, de la volonté et de l’imagination pour réussir à inverser la prophétie de Nostradamus.

Souris, Maman !

Si vous aimez l’humour décalé et les regards acérés, FONCEZ ! Ce roman compte 220 pages pour 13 chapitres. Emilie Chazerand nous régale de son spitch Roah-Dahlien ! Une maman qui se transforme en souris pour épier son petit garçon adoré.

Sérieusement, qui n’en a pas rêvé ? –

C’est drôle et touchant. Mais pas seulement ! L’autrice aborde des thèmes très importants comme le harcèlement scolaire et de rue, les tests sur les animaux, la différence et la singularité, la charge mentale.

On s’attache dès les premiers mots à ce binôme absolument fantastique. On adore leur univers un peu fantasque, leur bulle d’originalité, leur vocabulaire. Ils ne font rien comme les autres et sont très heureux comme cela.

Gina, la maman, est tellement drôle ! Elle surnomme son fiston en jouant avec les jeux de mots : Micheddar, Michamallow, Michoc-au-coeur, Michaud-cacao-chochocho-chocolat, Michampignon-magique…

Michel, lui, est un enfant curieux et passionné qui s’intéresse à tout, du chant Mongol au Norvégien, du krav-maga à la soudure, des expériences de chimies à la construction de maquettes…Il est en avance sur tout, ou presque ! Il y a quelque chose qu’il ne connaît pas, enfin pas pour de vrai : les enfants, les copains, l’amitié…

Les péripéties s’enchaînent vite : pas le temps de s’ennuyer ! On se régale des petits clins d’oeil de l’autrice au fil de notre lecture. La mise en page est dynamique et ponctuée par les illustrations déjantées de Joëlle Dreidemy.

Bref, vous l’aurez compris, on s’est régalé avec ce roman drôle, intelligent et terriblement touchant ! Nous sommes des grands fans à la maison de la plume d’Emilie Chazerand.

PSsssssst : On me dit dans l’oreillette de vous conseiller activement deux autres de ses romans qui ont beaucoup plu à mes dévoreurs de livres : « Comment j’ai changé ma soeur en huitre » et « La Société des Pépés à Adopter » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.