Je suis (presque) toujours gentil, Anna Milbourne et Asa Gilland

Je suis (presque) toujours gentil, écrit par Anna Milbourne et illustré par Asa GillandEditions Usborne– Dès 3 ans-12,95€

Aujourd’hui, découvrez un joli album illustré qui aborde avec bienveillance la gentillesse et l’empathie.

Gentillesse et maladresse

Un petit garçon s’efforce d’être toujours gentil. Sa maman lui a toujours dit que c’était la chose la plus importante au monde. Plus important que d’être le plus rapide à la course ou le meilleur à l’école.

Il est plein de bonne volonté, malheureusement ça ne fonctionne pas toujours comme il voudrait… Parfois ses efforts se transforment en véritable catastrophe. Dans ces moments là, il est contrarié et triste.

Sa maman en le réconfortant, tente de lui expliquer que la gentillesse est quelque chose d’assez subjectif. En effet, une bonne intention pour soi peut-être mal perçue par l’autre. Il faut essayer de se mettre à sa place, d’imaginer ce qu’il peut ressentir, pour pouvoir voir ce qui le rendrait heureux.

Rien de tel qu’un bon conseil pour rebooster son envie d’être gentil. Cette fois, il a bien compris que gentillesse allait de paire avec empathie.

Par exemple, avant de proposer un nouveau jeu à sa soeur, il s’efforce d’imaginer comment elle le percevra. Et si la bataille d’eau géante lui semblait être au premier abord une super idée… il réalise que s’il était à sa place, il n’aimerait pas du tout que ses peintures soient trempées ! Il lui propose alors de se joindre à elle pour dessiner.

C’est une réussite ! Sa soeur est heureuse et lui aussi.

Mais parfois, c’est compliqué de se mettre à la place de l’autre, notamment quand on le connait pas ou peu. Alors, il suffit peut-être de demander simplement à l’autre ce qu’il voudrait faire, pour ne pas faire de maladresse.

Notre jeune ami comprend qu’être gentil, c’est parfois facile et d’autre fois difficile. Mais le plus important, c’est d’essayer de l’être ! C’est même la chose la PLUS importante au monde !

Un album tendre et réconfortant

Cet album est une petite pépite, à lire et relire aux enfants dès 3 ans. J’espère sincèrement qu’il connaitra le même succès que l’album phare : “As-tu rempli ton seau aujourd’hui?”

L’histoire est emplie de bienveillance, de bonnes ondes et de poésie. On adore ce petit garçon, plein de bonne volonté, qui s’efforce de faire preuve de gentillesse. Il fait des tentatives plus ou moins fructueuses auprès de son voisin, de sa petite soeur ou de la nouvelle élève de l’école… jusqu’à mieux cerner les notions d’empathie et de gentillesse.

Rendre service, être aimable, partager, aider, remercier, sourire sont les piliers d’une vie épanouie…et par chance, la gentillesse se propage rapidement et tend à rendre tout le monde heureux !

L’histoire est portée par les délicates illustrations d’Asa Gilland. On adore son trait naïf et pétillant. C’est tendre et coloré. Au fil des pages, on trouve des jolies découpes qui apportent un petit plus. Elles dynamisent l’ensemble et rend les émotions vivantes. Les enfants prendront plaisir à les toucher, peut-être même à les compter.

Bref, un très joli album pour aborder la gentillesse et l’empathie avec les plus petits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.