L’arbre qui ne voulait pas perdre ses feuilles, Paul Ivoire et Anna Griot

L’arbre qui ne voulait pas perdre ses feuilles, écrit par Paul Ivoire et illustré par Anna Griot Editions Poulpe Fictions– Dès 7 ans- 6,50€

Aujourd’hui, découvrez un livre de la collection Mini-Poulpe : L’arbre qui ne voulait pas perdre ses feuilles. Il a été écrit en collaboration avec 8 classes de CE1 dans le cadre du feuilleton des Incos.

L’histoire :

Alors qu’elle lit un album sur les animaux de la forêt, Capucine voit un arbre pousser au milieu d’une page. Intriguée, elle le touche…et bascule à l’intérieur du livre !

Elle rencontre ainsi l’écureuil Eclair, qui a besoin de son aide pour résoudre un mystère : tous les arbres ont commencé à perdre leurs feuilles, sauf un, encore tout vert en plein automne !

Sensibiliser les enfants en douceur

Ce petit livre, écrit en collaboration avec 8 classes de CE1, aborde en douceur la protection de la Nature et le respect des différences. Il contient 6 chapitres, courts et illustrés en couleur.

Nous rencontrons Capucine, une petite fille qui adore lire des livres à ses peluches. Aujourd’hui, elle leur lit un documentaire sur les animaux de la forêt. Soudain, un arbre pousse au milieu du livre et la voici propulsée à l’intérieur. Elle atterrit sur un tapis de mousse et fait la connaissance d’un écureuil : Eclair.

Il a besoin de son aide. En effet, un hêtre refuse de perdre ses feuilles alors que l’automne est déjà bien avancé et seul les Ptikilis savent parler aux arbres… En plus, les trolls se disputent et veulent déraciner l’arbre ! Il faut agir, et vite !

Capucine va devoir faire preuve de courage et d’audace pour sauver l’hêtre vert. Elle deviendra alors une des nombreuses protectrices de la Nature Humaine.

Paul Ivoire signe ici, en collaboration avec des enfants de ce1, une histoire emprunte de poésie et de sensibilité. On adore les illustrations d’Anna Griot, pleines de douceur et de chaleur. Nos jeunes lecteurs comprennent rapidement que chacun a un rôle à jouer pour protéger la Nature, et que la différence est une force.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.